Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBDV - MON BLOG DE VOYAGE

MBDV - MON BLOG DE VOYAGE

Menu
Le fort Saint Elme, la sentinelle de la côte Vermeille

Le fort Saint Elme, la sentinelle de la côte Vermeille

Continuons notre découverte de la côte Vermeille avec aujourd'hui la visite du fort Saint Elme dont la silhouette est indissociable de cette région. Il est impossible de le manquer lorsqu'on suit la route qui nous conduit de Collioure à Port Vendres nos deux précédentes destinations. Depuis sa position haut perché, le Fort Saint Elme bénéficie d'un emplacement privilégié sur cette portion de la côte Méditerranéenne. Il domine le port de pêche de Collioure et la rade de Port Vendres, capable d'abriter des navires beaucoup plus imposants. 

Je vous propose donc de découvrir le Fort Saint Elme, la sentinelle de la côte Vermeille et sa riche histoire dans ce nouvel article. 

Le fort Saint Elme, la sentinelle qui protégeait la côte Vermeille entre Collioure et Port Vendres (juin 2016, image personnelle)

Le fort Saint Elme, la sentinelle qui protégeait la côte Vermeille entre Collioure et Port Vendres (juin 2016, image personnelle)

Un peu d'histoire pour commencer...

Pour comprendre les raisons de l'installation de ce fort sur cette colline, il faut revenir plusieurs siècles en arrière. Au IX e siècle, se trouvait déjà une tour de garde qui permettait aux habitants de la côte d'être alerté des éventuelles attaques menées par les Normands ou les Barbaresques. Cette tour faisait partie d'un ensemble de sites d'observations couvrant une large partie du littoral méditerranéen. 

Ce territoire frontalier avec l'Espagne a longtemps été un enjeu capital si bien que chaque puissance qui s'en empare, renforce les défenses pour éviter que ce territoire ne leur échappe. Rois d'Aragon, rois de Majorque, rois de France, chacun essaye d'imprimer sa marque en édiffiant des défenses toujours plus solides et impressionnantes.

Dès 1344 et la prise de Collioure, les rois d'Aragon entreprennent de fortifier le pied de la tour du fort. Un siècle plus tard, sous l'occupation de Louis XI, des remparts sont construits afin de permettre d'y loger et protéger une garnison de soldats un peu plus conséquente. 

Le Fort Saint Elme (octobre 2016, image personnelle)

Le Fort Saint Elme (octobre 2016, image personnelle)

Charles Quint, à la fin du XV e siècle, décide de protéger encore mieux le site car cette zone autour de Perpignan devient un enjeu économique et stratégique extrêmement important entre la France et l'Espagne. Les progrès récents de l'artillerie, les nouvelles techniques pour faire la guerre et assiéger une place forte commencent à révolutionner les combats, il faut donc apporter de nouvelles solutions pour mieux se défendre. 

En 1537, l'architecte italien Benedetto de Ravenne alerte l'empereur Charles Quint des faiblesses défensives aux forteresses de Salses et de Collioure. Les aménagements qu'il préconise voient le jour deux ans plus tard et ce n'est qu'en 1552 que les travaux du fort sont terminés. 

Depuis le fort, on bénéficie d'un point de vue imprenable sur la côte Vermeille (juin 2016, images personnelles)
Depuis le fort, on bénéficie d'un point de vue imprenable sur la côte Vermeille (juin 2016, images personnelles)

Depuis le fort, on bénéficie d'un point de vue imprenable sur la côte Vermeille (juin 2016, images personnelles)

Un ouvrage aux défenses impressionnantes

Lorsqu'on accède enfin au fort Saint Elme, on est frappé immédiatement par son architecture massive, trapue et sa forme atypique d'étoile irrégulière. C'est le fruit de toutes ces différentes strates de construction qui composent l'édifice actuel. 

En découvrant toutes les astuces et fortifications qui protègent le fort, on se rend facilement compte du défi technique et architectural qui a du être surmonté pour le construire. Les roches calcaires de la colline ont été utilisées pour le construire. 

Les impressionnantes fortifications et le glacis qui entourent le fort (octobre 2016, images personnelles)
Les impressionnantes fortifications et le glacis qui entourent le fort (octobre 2016, images personnelles)

Les impressionnantes fortifications et le glacis qui entourent le fort (octobre 2016, images personnelles)

Outre les travaux demandés et réalisés par Benedetto de Ravenne pour Charles Quint afin de sécuriser le site, un autre grand architecte a apposé son empreinte sur ce fort. Vauban a découvert Saint Elme en 1659 et a entrepris des travaux pour en renforcer les murailles en réalisant une contre escarpe à l'aide de murs de 10 mètres d'épaisseur. Il réalise un chemin de ronde qui devait faciliter la circulation des soldats pour protéger le fort en cas d'attaque ennemie. Tout est pensé pour faciliter la vie des garnisons et protéger ce lieu stratégique contre d'éventuelles attaques et sièges.

Le plan du fort se transforme peu à peu pour ressembler à une étoile à 6 branches irrégulières caractéristique de l'architecture de Vauban. Tous ces angles ainsi créés permettent aux militaires du fort de pouvoir se protéger de façon optimale.  

Un système de défense impressionnant avec de massives murailles et un accès au fort protégé par deux ponts-levis (octobre 2016, images personnelles).
Un système de défense impressionnant avec de massives murailles et un accès au fort protégé par deux ponts-levis (octobre 2016, images personnelles).
Un système de défense impressionnant avec de massives murailles et un accès au fort protégé par deux ponts-levis (octobre 2016, images personnelles).
Un système de défense impressionnant avec de massives murailles et un accès au fort protégé par deux ponts-levis (octobre 2016, images personnelles).

Un système de défense impressionnant avec de massives murailles et un accès au fort protégé par deux ponts-levis (octobre 2016, images personnelles).

La visite du fort

Pour prendre pleinement mesure de la taille du fort, je vous conseille de commencer par en faire le tour pour observer les systèmes de défense qui vous impressionneront par l'épaisseur de certains murs. C'est également en belle saison de profiter des senteurs de la garrigue, de découvrir les plantes et fleurs caractéristiques du climat méditerranéen.

Faire le tour du fort réserve de belles surprises végétales et architecturales (octobre 2016, images personnelles)
Faire le tour du fort réserve de belles surprises végétales et architecturales (octobre 2016, images personnelles)

Faire le tour du fort réserve de belles surprises végétales et architecturales (octobre 2016, images personnelles)

Le fort ne possède qu'une seule porte d'entrée protégée par des murailles et un pont levis. Après ce pont levis, on retrouve deux petites cours triangulaires dominées par un chemin de ronde qui permet aux soldats d'y prendre en embuscade les assaillants. 

Un deuxième pont levis permet d'accéder à l'intérieur du fort. Les jours de fort vent, il est agréable de se mettre à l'abri et de profiter des salles présentant une belle collection d'armes et d'explications ludiques sur les étapes de construction et les grandes figures qui ont imposé leur patte au site.

Une belle collection d'armes, d'armures et de pièces d'artillerie est proposée aux visiteurs (octobre 2016, images personnelles)
Une belle collection d'armes, d'armures et de pièces d'artillerie est proposée aux visiteurs (octobre 2016, images personnelles)
Une belle collection d'armes, d'armures et de pièces d'artillerie est proposée aux visiteurs (octobre 2016, images personnelles)
Une belle collection d'armes, d'armures et de pièces d'artillerie est proposée aux visiteurs (octobre 2016, images personnelles)
Une belle collection d'armes, d'armures et de pièces d'artillerie est proposée aux visiteurs (octobre 2016, images personnelles)

Une belle collection d'armes, d'armures et de pièces d'artillerie est proposée aux visiteurs (octobre 2016, images personnelles)

D'autres vues des aménagements intérieurs du fort, présentant du mobilier restituant l'atmosphère
D'autres vues des aménagements intérieurs du fort, présentant du mobilier restituant l'atmosphère
D'autres vues des aménagements intérieurs du fort, présentant du mobilier restituant l'atmosphère
D'autres vues des aménagements intérieurs du fort, présentant du mobilier restituant l'atmosphère

D'autres vues des aménagements intérieurs du fort, présentant du mobilier restituant l'atmosphère

La visite se poursuit avec l'accès aux terrasses pour bénéficier d'un point de vue imprenable sur les Pyrénées et sur la côte Vermeille. On comprend alors d'autant plus facilement pourquoi ce fort occupe une place aussi stratégique. On voit loin et dans toutes les directions. Il apparait ainsi très facile de voir les ennemis en approche.  

Un panorama exceptionnel depuis les terrasses du fort Saint Elme (octobre 2016, images personnelles)
Un panorama exceptionnel depuis les terrasses du fort Saint Elme (octobre 2016, images personnelles)
Un panorama exceptionnel depuis les terrasses du fort Saint Elme (octobre 2016, images personnelles)

Un panorama exceptionnel depuis les terrasses du fort Saint Elme (octobre 2016, images personnelles)

Accéder à cette terrasse, c'est aussi la possibilité d'observer de plus près la pièce centrale du fort : sa tour. Elle est entourée par une couronne légèrement inclinée qui permettait de recueillir les eaux de pluie afin de les conduire vers des cuves. En effet, le fort se trouvant en hauteur, il était très compliqué d'y acheminer de l'eau et cette solution lui a permis de remédier à ce problème. 

Des trappes (assommoirs) sont toujours visibles, ils permettaient de faire entrer la lumière naturelle dans les pièces du fort. Cela permettait également de l'aérer lorsque c'était nécessaire. 

Cette grande terrasse est donc une position privilégiée pour y installer de l'artillerie et des pas de tirs afin de protéger les communes en contre bas mais aussi pour mieux défendre le fort. 

il ne manque plus que la visite des souterrains. Il est possible de les visiter de façon très occasionnelle. Je vous conseille donc de vous rendre sur le site officiel du Fort Saint Elme pour connaitre les dates précises de ces visites exceptionnelles. 

Autres vues du fort (octobre 2016, images personnelles)
Autres vues du fort (octobre 2016, images personnelles)

Autres vues du fort (octobre 2016, images personnelles)

Informations pratiques :

Comment s'y rendre ?

Le moins que l'on puisse dire c'est que pour accéder au fort, c'est toute une aventure qui attend le visiteur. Un sentier piétonnier permet d'y accéder. la balade est des plus agréables, On chemine à travers des pinèdes mais le dénivelé est assez important, l'arrivée au fort en devient un vrai cadeau. 

Il est aussi possible d'emprunter une route de service d'environ 2 km depuis Port Vendres pour accéder au fort. Un parking vous attend au sommet après une ascension qui vous permettra de profiter d'un point de vue spectaculaire sur les sommets environnants et sur la côte. La route est très étroite, il est impossible de se croiser, sauf en quelques rares endroits. Soyez donc très prudents. 

Les horaires d'ouverture :

Le fort est ouvert au public du 1e octobre au 13 novembre ainsi que du 7 février au 31 mars de 10h30 à 17h. Du 1e avril au 30 septembre, le fort offre au public des horaires un peu plus étendus de 10h30 à 19h.

Lors de manifestations spécifiques comme les nocturnes, les journées du patrimoine, les soirées spéciales, les horaires sont aménagés. Renseignez vous sur le site internet du fort. 

Les tarifs : 

La visite du fort pour les adultes, en visite individuelle coûte 7 euros. Des tarifs un peu spécifiques sont également proposées à la boutique - billetterie du monument : 5 euros pour les possesseurs du pass patrimoine, 3 euros pour les jeunes, 2 euros pour les bénéficiaires d'allocation chômage ou du RSA (sur présentation d'un justificatif récent).

Les espèces, cartes bancaires, chèques, chèques vacances et chèques cultures sont acceptés comme moyens de paiement par le site. Pour les plus organisés, il vous est possible de commander vos billets d'entrée sur la billetterie en ligne proposée par le site officiel du Fort Saint Elme. 

C'est également l'occasion d'en profiter pour connaitre les différentes formules de visite du monument. Le fort participe aux journées du Patrimoine en septembre, à la Nuit des musées en mai pour les évènements les plus connus mais il développe toute une gamme de visites spéciales qui méritent d'y prêter attention. A l'attention des enfants, le fort se charge d'organiser leur anniversaire avec des animations type chasse aux trésors, des jeux d'adresse comme au temps des chevaliers, une initiation à la découverte des plantes méditerranéennes et bien évidemment un gâteau d'anniversaire pour rendre cette journée inoubliable. Toujours à l'attention des enfants, le fort se pare de ses atours les plus effrayants pendant les vacances d'octobre pour fêter Halloween. Déguisements, décorations, jeux, contes, tout est mis en oeuvre pour transformer cette visite en moment inoubliable. 

Les rendez vous au jardin en juin permettent aux visiteurs de découvrir les plantes et fleurs de la garrigue méditerranéenne. La médiévale du fort, organisée au mois d'août es l'occasion de faire revivre l'histoire militaire du fort à travers toute une série d'animations, de spectacles en costumes, de démonstrations pour replonger les visiteurs au Moyen Age. 

La totale, organisée une fois par semaine en été vous permettra de découvrir en 2h30 de visite tous les secrets du lieu. Le circuit de visite normal mais aussi les souterrains, habituellement non ouverts au public, le sommet de la tour qui vous offrira un point de vue des plus spectaculaires. Et pour se remettre de toutes ces émotions, une assiette de tapas est offerte aux visiteurs pour clôturer cette visite exceptionnelle. 

Pour de plus amples renseignements, je vous recommande le site officiel du fort très bien réalisé et richement pourvu en photos dont le lien est accessible ci dessous. Cela vous permettra de découvrir ce monument magnifiquement bien entretenu et qui vaut le détour. 

Bonne visite et à bientôt pour de nouvelles découvertes.