Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MBDV - MON BLOG DE VOYAGE
MBDV - MON BLOG DE VOYAGE
Menu
Cœur de ville en lumières 2018 illumine Montpellier

A l'occasion de la 5e édition de Cœur de Ville en Lumière qui a, une nouvelle fois, illuminé début décembre le centre ville historique de Montpellier, je vous propose de découvrir les meilleurs moments de cet évènement qui s'impose d'année en année dans la capitale héraultaise. 

Conçue comme une petite sœur de la fête des Lumières à Lyon, Cœur de ville en Lumière fait la part belle aux signatures de la création numérique et de la projection vidéo sur les bâtiments pour mettre en valeur les pépites architecturales de l'Ecusson de Montpellier. Trois soirs durant, l'hypercentre de Montpellier s'est illuminé pour donner aux spectateurs un peu de bonheur et de magie qui manquent cruellement par les temps qui courent. 

Ne patientons pas plus longtemps, redécouvrons ensemble en photos cette cinquième édition de Cœur de Ville en Lumières ! 

Projection sur la façade du musée Fabre (décembre 2018, image personnelle)

Projection sur la façade du musée Fabre (décembre 2018, image personnelle)

Le concept de Coeur de Ville en Lumière

Cette année encore, grâce au partenariat de la CCI, de la ville de Montpellier et de nombreux partenaires privés, Cœur de ville a pu prendre son envol début décembre. Les traditions se perpétuent et ce lancement coïncide avec celui des Hivernales, toujours installées sur les Allées Charles de Gaulle, dans le prolongement de la place de la comédie et dont le succès ne se dément pas. Je vous laisser juger de la file d'attente devant l'entrée des Hivernales, certes accentuée par les contrôles de sécurité qui en filtrent les entrées depuis quelques années. 

Comme chaque année les allées du Marché de Noël sont saturées en ce samedi soir, preuve que son succès ne se dément pas au fil des années. Petits et grands se laissent charmer par toutes ces lumière, la décoration de Noel qui apporte un peu de douceur dans cette période particulière. Comment ne pas avoir également l'appétit aiguisé par les senteurs de vin chaud, de pain d'épice qui flottent autour des chalets. Des odeurs de sucreries, de vin chaud planent dans les airs et réchauffent ces milliers de cœurs qui s’apprêtent à envahir les rues du centre-ville. 

Rien de mieux pour se mettre en condition avant notre circuit du soir qui va nous emmener à la redécouverte en famille ou entre amis du patrimoine historique et architectural du centre ville de Montpellier.

Quelques instantanés des Hivernales et de la Place de la Comédie (décembre 2018, images personnelles)
Quelques instantanés des Hivernales et de la Place de la Comédie (décembre 2018, images personnelles)
Quelques instantanés des Hivernales et de la Place de la Comédie (décembre 2018, images personnelles)

Quelques instantanés des Hivernales et de la Place de la Comédie (décembre 2018, images personnelles)

Coeur de ville, c'est enfin l'occasion de donner un coup de projecteur sur les boutiques de l'écusson grâce à cette manifestation populaire qui voient plusieurs dizaines de milliers de spectateurs battre le pavé sur trois jours. 

Comme l'année précédente, 12 lieux emblématiques de l'Ecusson ont été choisis pour accueillir les projections monumentales conçues par des petits génies du numérique. La manifestation semble avoir trouvé cette année son rythme de croisière. Malgré le contexte tendu de cette fin d'année, nous avons pu assister à la dernière soirée de cette manifestation qui,  fidèle à son ambition première, est restée gratuite pour cette 5e édition. 

Aux grands noms de la 3D et du spectacle monumental, les écoles de graphisme et de 3D installées à Montpellier ont pu montrer l'étendue du talent de leurs petits protégés. Ce qui montre une nouvelle fois tout le dynamisme et la créativité de ces jeunes pousses qui usent clavier et souris pour donner la vie à tous ces univers fantastiques. Comme l'an dernier, nous allons déambuler de spectacle en spectacle pour redécouvrir l'incroyable patrimoine architectural et culturel de la ville. 

Cette année hélas, nous avons du écourter notre circuit de visite pour des petites raisons de santé (une cheville défaillante, ce qui explique le peu de publications sur le blog ces dernières semaines...). Nous n'avons pas pu découvrir le travail des élèves de l'ENSAM qui illuminent la façade de l’hôtel saint Côme, ni la Place Notre Dame qui présente une maquette réalisée par les élèves de Studio M, ni le théâtre de l'Agora pour des raisons de temps cette fois ci qui présentait deux jeux vidéos réalisés par Art FX et Objectif 3D. Mais rassurez vous, nous allons voyager dans les 9 autres univers qui ont été concoctés tout spécialement pour cette 5e édition de Cœur de Ville en Lumières

La rue de la loge dans ses habits de Lumière (décembre 2018, images personnelles)
La rue de la loge dans ses habits de Lumière (décembre 2018, images personnelles)

La rue de la loge dans ses habits de Lumière (décembre 2018, images personnelles)

Le musée Fabre : Hypothésis

Pour commencer notre soirée en beauté, nous nous dirigeons vers le Musée Fabre dont les abords sont déjà bien remplis pour admirer notre première projection de la soirée. Le spectacle de l'an dernier nous avait laissé une belle impression.

Cette année, le sujet est plus pointu. Hypothésis mêle arts et sciences dans une débauche d'images de synthèses entre références à la science, aux maths et à l'histoire pour montrer comment les calculs et les réflexions sur l'être humain ont fait avancer les arts et l'architecture.

Le résultat est spectaculaire avec de nombreux effets soulignant les lignes du bâtiment ou de construction et déconstruction de la façade du Musée. Le ton est donné dès ce premier spectacle. Les petits génies du numérique se sont surpassés une nouvelle fois pour nous offrir une nuit de rêve.  

Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)
Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)
Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)
Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)
Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)
Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)
Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)
Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)
Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)
Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)

Hypothésis, le spectacle qui a animé la façade du musée Fabre (décembre 2018, images personnelles)

L'arche Jacques Cœur : Labyrinthes

Nous poursuivons notre chemin par les petites rues plutôt que de venir longer la Fontaine des Trois Grâces, l'immense sapin lumineux et ses nacelles originales prises d'assauts par les familles et nous tombons sur l'arche Jacques Coeur. 

L'an dernier était projeté sur ce petit espace, un joli petit film racontant l'histoire de Jacques Cœur. Cette année, la proposition est très différente. Le film est très court et décline plusieurs univers de labyrinthes. C'est un peu abstrait. Le public peine à accrocher à cette proposition trop conceptuelle à notre goût. C'est le point faible de la programmation 2018. 

Labyrinthes, projeté sur l'arche Jacques Cœur (décembre 2018, images personnelles)
Labyrinthes, projeté sur l'arche Jacques Cœur (décembre 2018, images personnelles)
Labyrinthes, projeté sur l'arche Jacques Cœur (décembre 2018, images personnelles)
Labyrinthes, projeté sur l'arche Jacques Cœur (décembre 2018, images personnelles)
Labyrinthes, projeté sur l'arche Jacques Cœur (décembre 2018, images personnelles)

Labyrinthes, projeté sur l'arche Jacques Cœur (décembre 2018, images personnelles)

La préfecture : le grand voyage

Nous remontons la rue de la loge en direction de la préfecture et de son immense façade propice à ce genre de spectacle. L'an dernier, les organisateurs avaient tablé sur la musique, cette année, nous allons partir dans un grand voyage adapté librement de l'atmosphère des romans de Jules Verne. Humour, dépaysement, rebondissements et clins d’œil humoristiques, c'est assurément le spectacle préféré des familles et une des plus grandes réussites de la soirée. 

Les deux héros de cette projection nous emmène dans un tour du monde haut en couleurs de Montpellier en passant par l'Inde, la Chine, les Etats Unis... Les graphismes très inspirés par les dessins animés nous proposent un joli livre d'images qui plait aux petits comme aux grands enfants. Le film est très plaisant, ne présente aucun temps mort et on suit avec un grand plaisir le voyage palpitant des deux héros.

Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)
Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)

Le grand voyage sur la façade de la préfecture apporte son lot de dépaysement pour la soirée (décembre 2018, images personnelles)

L'Eglise Saint Roche : Elevation

Nous nous engageons dans les ruelles de l'Ecusson en direction de l'Eglise Saint Roch. L'an dernier le spectacle autour du végétal était une grande réussite, cette année, la programmation nous propose une histoire poétique et spectaculaire entre l'église emblématique du centre ville de Montpellier et un oiseau. Cet animal mythique va transformer la façade de façon spectaculaire, lui donner d'innombrables couleurs jusqu'au grand final où ces deux éléments vont fusionner. 

Le travail sur les jeux d'ombres, sur les éclairages, les couleurs, les effets de déconstruction sont remarquables, diaboliquement précis pour un spectacle haut de gamme. On se prend ainsi à redécouvrir la minutie de la construction de la façade de cette église emblématique du centre ville montpelliérain. 

Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)
Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)
Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)
Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)
Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)
Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)
Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)
Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)
Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)
Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)

Elevation raconte le destin d'un oiseau qui entre en fusion avec l'église Saint Roch (décembre 2018, images personnelles)

L'Arc de Triomphe : Pulse

Nous arpentons à nouveau les rues du cœur de ville pour rejoindre la grande avenue qui nous conduira à l'arc de Triomphe puis au Peyrou. La fatigue commence à se faire sentir, nous ralentissons le pas juste avant de plonger dans le spectacle proposé sur l'Arc de Triomphe qui se situe près du Palais de Justice. 

Le spectacle de l'an dernier nous avait laissé une impression mitigée, trop conceptuel, trop d'effets de construction et de déconstruction avec un fil directeur peu évident. Nous attendons beaucoup de ce nouveau spectacle. Le temps d'attente est un peu long mais lorsque le décompte commence, le public l'égrène et à 0, les images envahissent son imposante silhouette. 

Effets de construction et de déconstruction, habits de fêtes en explosions dignes d'un 14 juillet, le film est augmenté par l'installations de projecteurs au sommet de l'arc de Triomphe. Le film est dynamique, part de la tradition pour nous emmener vers la modernité grâce à des images hyper précises et à des couleurs très vives. La bande son est plutôt bien choisie et souligne le film. 

Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)
Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)

Pulse, un spectacle qui fait voyager l'arc de Triomphe dans le temps et dans l'espace (décembre 2018, images personnelles)

La place royale du Peyrou : Abyssal

Nous poursuivons notre chemin vers la place royale du Peyrou. Après un filtrage des entrées, nous accédons enfin à cet immense site qui propose un PC sécurité et des animations digitales pour les enfants. Le mur numérique interactif recueille tous les suffrages des plus jeunes qui adorent s'y confronter. 

L'an dernier le Peyrou accueillait un remarquable spectacle autour des 5 éléments, cette année, le nouveau propose une plongée dans le monde de l'eau pleine de poésie. Le thème était tout indiqué puisque c'est le château d'eau qui sert une nouvelle fois de surface de projection. Et pour pallier à sa structure ajourée par les piliers qui le composent, le centre du château d'eau est occupée par une immense bulle sur laquelle se reflèteront de nombreux effets. Cette année, point de flammes spectaculaires et d'effets venant réchauffer les corps et les cœurs, mais un spectacle qui revient à l'essentiel. Le spectacle retrace le tumultueux parcours d'une goutte d'eau qui va traverser les abysses avant de trouver le chemin des fontaines. 

Comme l'an dernier, plutôt que de nous installer sur la plateforme de la statue équestre de Louis XIV, nous privilégions le premier rang pour bénéficier d'une vue imprenable. Visuellement magnifique, techniquement très réussi, ce spectacle nous émerveille. Les tableaux pleins de poésie s’enchaînent facilement et on se laisse emporter dans les profondeurs des océans. 

Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)
Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)

Abyssal, une féérie aquatique qui parvient à sublimer le château d'eau du Peyrou (décembre 2018, images personnelles)

La cathédrale Saint Pierre : Lâchez prise,Voyages et L'aventurier

Une fois encore, ce magnifique lié sert d'écrin idéal pour projeter les travaux des écoles d'audiovisuel de Montpellier. Cette année, l'ACFA, E Art Sup et Art FX présentent leurs dernières créations. L'attente est relativement courte car le spectacle peut être vu par plusieurs centaines de personnes à la fois, pouvant profiter des prouesses numériques des jeunes pousses du numérique made in Montpellier. Je vous conseille toutefois de descendre, de vous approcher de la cabine de projection pour profiter au mieux du spectacle. Les pavés ne sont pas très confortables, mais cela peut faire du bien de s'y installer, lever les yeux vers cette immense structure de pierre. 

A noter que cette année, la cathédrale était ouverte, permettant à tous les spectateurs de profiter de l'architecture intérieure majestueuse de ce vaisseau de pierre fièrement installé dans le centre-ville montpelliérain. 

Ci-dessous vous retrouverez les liens vers les sites des écoles ayant œuvré sur les murs de ce monument : 

La cour de l'Agora : L'étrange féerie d'Halloween et Igni

Comme l'année passée, deux grandes écoles d'audiovisuel de Montpellier présentent deux productions à l'intérieur de la cour de l'Agora qui accueille le festival Montpellier Danse. 

Le premier spectacle intitulé IGNI est proposé par l'ESMA. Le caractère religieux du couvent des Ursulines est tout d'abord évoqué avant que les murs ne s'animent, se transforment et prennent vie dans des chorégraphies rendant hommage à la fonction actuelle du lieu puisqu'il abrite le centre chorégraphique de Montpellier qui forme et fait grandir les futures pépites de la danse. 

Le second est quant à lui proposé par Objectif 3D, il s'intitule l'étrange férie d'Halloween. Nous allons découvrir l'étrange et inquiétant univers d'Halloween et en plusieurs tableaux très bien réalisés et habillant à merveille la façade de l'Agora pour terminer en apothéose sur un clin d’œil à Noel. 

Les deux spectacles sont très différents mais complémentaire. Les deux projections s’enchaînent et on suit le travail de ces étudiants passionnés qui voient leurs œuvres numériques habiller les façades. 

Ci-dessous vous retrouverez les liens vers les sites des écoles ayant œuvré sur les murs de ce monument : 

Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)
Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)

Igni, le spectacle conçu par ESMA Montpellier (décembre 2018, images personelles)

Le second est quant à lui proposé par Objectif 3D, il s'intitule l'étrange féérie d'Halloween. Nous allons découvrir l'étrange et inquiétant univers d'Halloween et en plusieurs tableaux très bien réalisés et habillant à merveille la façade de l'Agora pour terminer en apothéose sur un clin d’œil à Noel. 

Les deux spectacles sont très différents mais complémentaire. Les deux projections s’enchaînent et on suit le travail de ces étudiants passionnés qui voient leurs œuvres numériques habiller les façades. 

Ci-dessous vous retrouverez les liens vers les sites des écoles ayant œuvré sur les murs de ce monument : 

L'étrange féérie d'Halloween revisitée par les élèves d'Objectif 3D (décembre 2018, images personnelles)
L'étrange féérie d'Halloween revisitée par les élèves d'Objectif 3D (décembre 2018, images personnelles)
L'étrange féérie d'Halloween revisitée par les élèves d'Objectif 3D (décembre 2018, images personnelles)
L'étrange féérie d'Halloween revisitée par les élèves d'Objectif 3D (décembre 2018, images personnelles)
L'étrange féérie d'Halloween revisitée par les élèves d'Objectif 3D (décembre 2018, images personnelles)
L'étrange féérie d'Halloween revisitée par les élèves d'Objectif 3D (décembre 2018, images personnelles)
L'étrange féérie d'Halloween revisitée par les élèves d'Objectif 3D (décembre 2018, images personnelles)
L'étrange féérie d'Halloween revisitée par les élèves d'Objectif 3D (décembre 2018, images personnelles)
L'étrange féérie d'Halloween revisitée par les élèves d'Objectif 3D (décembre 2018, images personnelles)

L'étrange féérie d'Halloween revisitée par les élèves d'Objectif 3D (décembre 2018, images personnelles)

Les deux spectacles sont très différents mais complémentaires. Les deux projections s’enchaînent et on suit le travail de ces étudiants passionnés qui voient leurs œuvres numériques habiller les façades.

Quelques informations complémentaires

L'accès à l’événement reste totalement gratuit, ce qui contribue grandement au succès de cette manifestation. L'office du tourisme situé à la confluence entre la place de la Comédie, l'esplanade Charles de Gaulle et le Polygone accueille les visiteurs perdus pour leur donner quelques conseils. Guettez les boules lumineuses qui arpentent la foule, elles signalent des hôtesses qui vous distribueront des plans du centre ville avec un court descriptif de chaque projection. 

L'an dernier une application disponible sur l'app store et sur google play  était disponible, elle n'a pas été mise à jour cette année et c'est bien dommage car elle proposait des fonctions intéressantes permettant d'accéder à un contenu ludique pour venir enrichir la visite. 

Il est toujours autant conseillé de laisser son véhicule en périphérie et d'emprunter le tramway pour vous rendre en centre ville. Le réseau en centre-ville est plutôt dense, la rotation des rames est augmentée pour assurer un meilleur confort pour les usagers. 

A noter que le centre ville est interdit à la circulation de 17h30 à 22h30 afin de faciliter la mise en place des installations techniques et l'accueil du public dans les rues, les parkings souterrains Préfecture et arc de Triomphe sont fermés.

Bonne visite, bonnes fêtes et @ bientôt pour de nouvelles découvertes !