Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MBDV - MON BLOG DE VOYAGE
MBDV - MON BLOG DE VOYAGE
Menu
Cœur de ville en lumières 2017 à Montpellier

Après de longues semaines d'absence, MBDV est de retour avec un nouvel article arrivé tout juste à temps pour atterrir au pied du sapin. Nous allons mettre à l'honneur une manifestation organisée dans le centre historique de Montpellier début décembre. En effet, les plus belles façades, les monuments emblématiques de l’Écusson ont été mis en lumière par de grandes signatures du spectacle monumental, de la 3D et des effets vidéo rejoints par les grandes écoles de graphisme, de multimédia de la ville pour célébrer le lancement des festivités de fin d'année. 

Pour sa quatrième édition, cette petite sœur de la fête des Lumières de Lyon s'enracine dans le cœur des Montpelliérains et des touristes qui viennent admirer les fleurons du patrimoine architectural de l'hypercentre mis en scène de façon spectaculaire. Les rues sont foulées par des dizaines de milliers de spectateurs trois soirs durant pour admirer ces prouesses colorées, à même la pierre. 

Chaque lieu devient alors une invitation au voyage et au dépaysement grâce aux petits génies du numérique. 

La place de la Comédie, point de départ de notre soirée à travers les rues de l'Ecusson (décembre 2017, image personnelle)

La place de la Comédie, point de départ de notre soirée à travers les rues de l'Ecusson (décembre 2017, image personnelle)

Cœur de ville en lumière, une ambitieuse quatrième édition

Pour la quatrième année consécutive, la CCI et la municipalité ont décidé de s'inspirer de la fête des Lumières de Lyon pour créer un événement capable de dynamiser le cœur historique et leurs boutiques. Idéalement organisée début décembre, cœur de ville en lumière profite du début des Hivernales, le marché de Noel installé esplanade Charles de Gaulle. 

On ne peut rêver meilleur endroit pour débuter notre déambulation dans les rues du vieux Montpellier. Les allées du Marché de Noel sont saturées en ce samedi soir, preuve que son succès ne se dément pas au fil des années. Des odeurs de sucreries, de vin chaud planent dans les airs et réchauffent ces milliers de cœurs qui s’apprêtent à envahir les rues du centre-ville. 

C'est donc l'occasion pour tout un chacun de redécouvrir ce patrimoine historique et architectural très riche sous un jour inédit. Une sortie familiale et divertissante pour petits et grands à partager sans modération ! 

Le centre ville dans ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)
Le centre ville dans ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)
Le centre ville dans ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)

Le centre ville dans ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)

Au menu de cette soirée lumineuse...

Musée Fabre de Montpellier

ART²

Arrivé quelques minutes avant le lancement de la soirée à 18h30, les curieux commencent à se masser devant les différents lieux de projection dont la façade monumentale du Musée Fabre. Le thème choisi est en adéquation avec le lieu, une entrée en matière idéale. Arts² entraîne les spectateurs dans un grand tourbillon coloré d'images inspirées par les grands courants artistiques tels que le surréalisme, le land art, le pop art, les graffitis ou encore les arts numériques. 

Dès les premières notes d'une bande son entraînante, la façade du musée s'ouvre tel un rideau de scène dévoilant un hommage au land art avec des figurés marins. Puis surgissent des touches de surréalisme avec les symboles fétiches de Magrite. Pipe, verre de vin, chapeau melon, l'esprit de l'artiste flotte sur la façade. Ensuite, les concepteurs du spectacle s'amusent avec un portrait qu'ils triturent en jouant sur les couleurs, les mouvements. Ce que je prenais pour un visage de félin n'était en fait que le portrait de Marilyn Monroe rendu célèbre par Andy Warhol. 

Vient alors le temps fort du spectacle avec un hommage aux arts graphiques. Nous découvrons en accéléré le processus créatif d'un magnifique graph qui passe d'un décor urbain de jour à son pendant nocturne. Magique ! Le spectacle se clôture sur les arts numériques pour nous faire découvrir ce que pourrait être cet art de demain. 

Nostalgique, inventif, coloré, dynamique. Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cette première expérience visuelle. Probablement l'un des spectacles les plus réussis de la soirée ! 

Quelques instantanés du spectacle sur la façade du Musée Fabre (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés du spectacle sur la façade du Musée Fabre (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés du spectacle sur la façade du Musée Fabre (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés du spectacle sur la façade du Musée Fabre (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés du spectacle sur la façade du Musée Fabre (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés du spectacle sur la façade du Musée Fabre (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés du spectacle sur la façade du Musée Fabre (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés du spectacle sur la façade du Musée Fabre (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés du spectacle sur la façade du Musée Fabre (décembre 2017, images personnelles)

Quelques instantanés du spectacle sur la façade du Musée Fabre (décembre 2017, images personnelles)

Place Notre Dame

Les réfugiés de la lumière

La foule quitte le parvis du Musée Fabre pour s'engouffrer dans les rues de l'Ecusson. Je suis donc le mouvement et arrive place Notre Dame où se trouve une installation réalisée par les étudiants du Studio M de Montpellier. Réalisée par la promotion de concepteurs designers, cette installation lumineuse et sonore est assez spectaculaire, mais je m'étonne de la trouver ainsi en pleine rue alors qu'elle aurait gagné à être présentée dans un lieu plus confidentiel pour qu'on puisse mieux en saisir les détails. 

Un effort d'explication aurait été nécessaire pour qu'on s'attarde un peu plus sur ce beau travail mais qui manque cruellement de contextualisation.

Les réfugiés de la Lumière, oeuvre réalisée par les étudiants de Studio M (décembre 2017, image personnelle)

Les réfugiés de la Lumière, oeuvre réalisée par les étudiants de Studio M (décembre 2017, image personnelle)

Rue Jacques Coeur

L'arche féérique

Direction maintenant la Rue Jacques Cœur pour découvrir sur une arche qui surplombe la rue une succession de scénettes inspirées par le Moyen Age. Créé par Christian Salès, membre du groupe Oc, ce film en 2D apparaît comme un OVNI dans la programmation car c'est le seul qui nous connecte réellement à l'histoire et au patrimoine de la ville sans se laisser emporter dans des effets tape à l'oeil. 

La narration emprunte pour beaucoup aux codes du conte. Une bande son qui fait la part belle aux instruments moyenâgeux. Quelques traits d'humour, des graphismes simples mais soignés... Tel est le cocktail de ce film qui nous présente des scènes de vie de l'époque médiévale reconstituées à partir des plafonds peints du Palais Jacques Cœur. 

Quelques instantanés de l'arche féerique qui a illuminé la rue Jacques Cœur (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés de l'arche féerique qui a illuminé la rue Jacques Cœur (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés de l'arche féerique qui a illuminé la rue Jacques Cœur (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés de l'arche féerique qui a illuminé la rue Jacques Cœur (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés de l'arche féerique qui a illuminé la rue Jacques Cœur (décembre 2017, images personnelles)

Quelques instantanés de l'arche féerique qui a illuminé la rue Jacques Cœur (décembre 2017, images personnelles)

Préfecture

D'accords en désaccord

En remontant la rue de la Loge, la foule se fait plus dense et se dirige vers la Préfecture pour y découvrir un spectacle musical aux graphismes assez simples, mais truffé de bonnes idées et de clins d’œil.  

Tout commence un soir d'orage lorsqu'un chef d'orchestre tente de lancer une symphonie mais les musiciens 'en font qu'à leur tête et emmènent les spectateurs dans un tourbillon de rythmes, de couleurs. 

Les effets de déformations du bâtiment sont spectaculaires, la bande son est entraînante, les couleurs sont vives et le spectacle se laisse très agréablement regarder. 

Quelques instantanés de ce show musical et familial projeté sur la façade de la Préfecture (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés de ce show musical et familial projeté sur la façade de la Préfecture (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés de ce show musical et familial projeté sur la façade de la Préfecture (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés de ce show musical et familial projeté sur la façade de la Préfecture (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés de ce show musical et familial projeté sur la façade de la Préfecture (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés de ce show musical et familial projeté sur la façade de la Préfecture (décembre 2017, images personnelles)
Quelques instantanés de ce show musical et familial projeté sur la façade de la Préfecture (décembre 2017, images personnelles)

Quelques instantanés de ce show musical et familial projeté sur la façade de la Préfecture (décembre 2017, images personnelles)

Arc de triomphe

Intra Muros

Une foule compacte s'installe devant les grilles du Palais de justice face à l'arc de triomphe pour assister au spectacle qui m'a laissé le plus sceptique. La promesse de pénétrer dans la pierre et les atomes de l'arc de triomphe était intéressante, mais la musique très (trop? ) planante, les visuels cycliques et un peu perchés ont eu du mal à accrocher mon attente.

On peut toutefois remarquer les effets de construction et déconstruction de l'arc de triomphe très réussis. Il semble dommage de ne pas profiter de la façade du Palais de Justice tout proche. Sa façade est magnifique et j'ai trouvé dommage de ne pas la mettre en valeur à l'occasion de Cœur de Ville. Peut-être une idée de nouveau lieu pour les futures éditions ??

L'arc de Triomphe revêt ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)
L'arc de Triomphe revêt ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)
L'arc de Triomphe revêt ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)
L'arc de Triomphe revêt ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)
L'arc de Triomphe revêt ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)
L'arc de Triomphe revêt ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)
L'arc de Triomphe revêt ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)
L'arc de Triomphe revêt ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)

L'arc de Triomphe revêt ses habits de lumière (décembre 2017, images personnelles)

Place du Peyrou

Okus Pocus

Lieu de promenade privilégié des montpelliérains, cette immense place est ouverte aux spectateurs pour assister à un spectacle projeté sur les colonnades du château d'eau. J'ai du prendre mon courage à deux mains pour assister à deux représentations de ce spectacle, la première étant gâchée par le public nombreux ne m'ayant pas permis d'en profiter pleinement. J'attends que les premiers rangs se libèrent pour m'installer en première ligne. Le froid est glacial en cette nuit de fête mais cela vaut bien un petit sacrifice pour profiter pleinement du spectacle. d'autant plus que cette fois ci, un acteur vêtu d'un costume lumineux joue sous le château d'eau et à chacun de ses mouvements, on a l'impression qu'il projette des gerbes de couleurs sur les colonnades. 

Le spectacle présente le parcours initiatique d'un jeune magicien lumineux qui tente de dompter les éléments pour qu'ils puissent vivre en harmonie. Mais lorsqu'il s'attaque au feu, ce dernier devient incontrôlable.

La place du Peyrou by night (décembre 2017, images personnelles)
La place du Peyrou by night (décembre 2017, images personnelles)
La place du Peyrou by night (décembre 2017, images personnelles)
La place du Peyrou by night (décembre 2017, images personnelles)

La place du Peyrou by night (décembre 2017, images personnelles)

Projection vidéo, effets lumineux, jets de flammes, tout est réuni pour rendre spectaculaire ce spectacle projeté sur une surface peu évidente. Quelques effets lumineux sont installés de part et d'autre du château d'eau, mais les rayons manquent de peps par manque de fumée pour mieux visualiser les faisceaux.Les concepteurs ont heureusement prévu un petit effet spécial qui réchauffe les corps et les cœurs. Original, spectaculaire, compte tenu de la complexité de la surface de projection.

Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)
Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)
Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)
Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)
Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)
Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)
Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)
Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)
Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)
Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)

Instantanés du spectacle Okus Pocus qui illumine le chateau d'eau du Peyrou (décembre 2017, images personnelles)

Cathédrale Saint Pierre

Les écoles ESMA et ART FX

Grâce au succès de manifestation, les organisateurs ont donné une place croissante aux grandes écoles d'audiovisuel, d'arts graphiques et d'architecture afin qu'ils puissent se servir de cet événement comme d'une vitrine.

Le porche de la cathédrale mis en lumière avant de découvrir le travail des écoles de Montpellier (décembre 2017, image personnelle)

Le porche de la cathédrale mis en lumière avant de découvrir le travail des écoles de Montpellier (décembre 2017, image personnelle)

L'ESMA (école supérieure des métiers artistiques de Montpellier) s'est donc vue attribuer la façade de la cathédrale Saint Pierre. Le lieu est majestueux avec ses impressionnantes colonnes et ce spectaculaire porche d'entrée qui va être mis en lumière ce soir. Deux films se succèdent pour mettre à l'honneur le travail de deux sections de l'école. 

Art FX est la deuxième école qui présente le travail de ses élèves sous le poche de la cathédrale. Finalement, ce sont deux spectacles pour le prix d'un qui sont projetés en alternance au public. si L'ESMA a choisi de réinterpréter les lieux typiques du centre ville dans un film coloré et dynamique. Art FX propose un spectacle haut en couleur, graphiquement hyper soigné. Un excellent moment en perspective. 

Visuels inspirés au menu des deux spectacles proposés sous le porche de la cathédrale Saint Pierre (décembre 2017, images personnelles)
Visuels inspirés au menu des deux spectacles proposés sous le porche de la cathédrale Saint Pierre (décembre 2017, images personnelles)
Visuels inspirés au menu des deux spectacles proposés sous le porche de la cathédrale Saint Pierre (décembre 2017, images personnelles)
Visuels inspirés au menu des deux spectacles proposés sous le porche de la cathédrale Saint Pierre (décembre 2017, images personnelles)
Visuels inspirés au menu des deux spectacles proposés sous le porche de la cathédrale Saint Pierre (décembre 2017, images personnelles)
Visuels inspirés au menu des deux spectacles proposés sous le porche de la cathédrale Saint Pierre (décembre 2017, images personnelles)
Visuels inspirés au menu des deux spectacles proposés sous le porche de la cathédrale Saint Pierre (décembre 2017, images personnelles)
Visuels inspirés au menu des deux spectacles proposés sous le porche de la cathédrale Saint Pierre (décembre 2017, images personnelles)
Visuels inspirés au menu des deux spectacles proposés sous le porche de la cathédrale Saint Pierre (décembre 2017, images personnelles)

Visuels inspirés au menu des deux spectacles proposés sous le porche de la cathédrale Saint Pierre (décembre 2017, images personnelles)

Cour de l'Agora

Les écoles Objectif 3D, ENSAM et ART FX

On pourrait être impressionné par la file d'attente qui se forme devant le double escalier d'entrée mais la patience paye. En effet, nous allons pénétrer dans un des plus beaux lieux de la soirée, la cour du couvent des Ursulines entourée par les bâtiments du centre chorégraphique de Montpellier. 

Saluons l'initiative des élèves dont les écoles présentent le résultat de leur travail sur les murs du couvent, qui nous remettent un petit autocollant argenté avec le logo qui sert de fil directeur à leur production. Nous sommes d'autant plus agréablement surpris que le lieu propose trois spectacle pour le prix d'un . Chacune de ces écoles mélange effets dynamiques, tourbillons de couleurs, effets de profondeur avec des chorégraphies 2.0, en hommage au lieux qui abrite le centre chorégraphique de la ville et dont la renommée n'est plus à faire. 

Les spectateurs se ruent sous les colonnades pour assister aux projections tout en se protégeant du froid qui nous saisit. La programmation propose de belles surprises et un travail impeccable de la part des écoles dédiées à la 3D ou à l'architecture. L'Agora bruisse, murmure, s'illumine, se construit et se déconstruit pour le plus grand bonheur des spectateurs. 

La gigantesque cour de l'Agora se remplit pour découvrir le travail des élèves de (décembre 2017, images personnelles)

La gigantesque cour de l'Agora se remplit pour découvrir le travail des élèves de (décembre 2017, images personnelles)

Eglise Saint Roch

Echologie

Dernier spectacle auquel j'ai assisté durant cette soirée, Echologie met en scène des paysage urbains regagnés par la nature. Le spectacle épouse à merveille les contours de la façade de l'église Saint Roch. La place est petite mais archicomble à chaque projection, preuve de l'attachement des montpelliérains à ce lieu si particulier dans l'écusson. 

Le film est réussi et joue avec les contours irréguliers de la façade. Les effets d'optique sont nombreux et donnent une impression de profondeur spectaculaire ou de mouvement de rotation au film

Le lien entre ville et nature à l'honneur sur la façade de l'église Saint Roch (décembre 2017, images personnelles)
Le lien entre ville et nature à l'honneur sur la façade de l'église Saint Roch (décembre 2017, images personnelles)

Le lien entre ville et nature à l'honneur sur la façade de l'église Saint Roch (décembre 2017, images personnelles)

C'est sur ce spectacle que s'achève ma déambulation dans les rues de l’Écusson. Ravi de (re)découvrir le riche patrimoine architectural de la ville, le dynamisme des commerçants qui ont joué le jeu de ces nocturnes en ouvrant leurs boutiques. Les projections vont bientôt s'éteindre, il est temps de rentrer . Ce qui n'est pas forcément une mauvaise chose avec ces températures hivernales...

Entre paysages urbains et végétation, la façade de l'Egise Saint Roch prend vie (décembre 2017, images personnelles)
Entre paysages urbains et végétation, la façade de l'Egise Saint Roch prend vie (décembre 2017, images personnelles)
Entre paysages urbains et végétation, la façade de l'Egise Saint Roch prend vie (décembre 2017, images personnelles)
Entre paysages urbains et végétation, la façade de l'Egise Saint Roch prend vie (décembre 2017, images personnelles)
Entre paysages urbains et végétation, la façade de l'Egise Saint Roch prend vie (décembre 2017, images personnelles)
Entre paysages urbains et végétation, la façade de l'Egise Saint Roch prend vie (décembre 2017, images personnelles)
Entre paysages urbains et végétation, la façade de l'Egise Saint Roch prend vie (décembre 2017, images personnelles)

Entre paysages urbains et végétation, la façade de l'Egise Saint Roch prend vie (décembre 2017, images personnelles)

Les spectacles que je n'ai (hélas) pas pu découvrir

La parade "le soleil a rendez vous avec la lune"

Aperçue de loin lorsqu'elle était en train de remonter la rue de la loge. Je n'ai hélas pas pu la rattraper à cause de la foule compacte. Seul souvenir de cette parade haute en couleur, cet unique cliché...

Hôtel Saint Côme

Faute de temps et puis saisi par le froid, je n'ai pas eu le courage de me rendre au dernier lieu de projection après l'église St Roch, mais je souhaitais tout de même mettre en valeur le travail des concepteur de ce spectacle utilisant le principe de la lanterne magique pour nous faire entrer dans un monde plein de poésie et de féérie. 

Théâtre de l'Agora

A la sortie de la cour de l'Agora, j'aurais pu me rendre au théâtre qui se trouve juste à côté, mais une nouvelle file d'attente bien trop importante a eu raison de ma patience et ne m'a pas permis de découvrir cette game zone concoctée par les Ecoles supérieures de jeu vidéo Objectif 3D et Art Fx. Plusieurs jeux vidéos interactifs conçus par les élèves de ces deux écoles permettent aux visiteurs de s'amuser avec les images, la lumière et le son. A n'en pas douter, l'an prochain, je me rattraperai bien volontiers en visitant cette game zone en tout début de soirée. 

Informations complémentaires

L'accès à l’événement est totalement gratuit, ce qui contribue grandement au succès de cette manifestation. L'office du tourisme situé à la confluence entre la place de la Comédie, l'esplanade Charles de Gaulle qui accueille le marché de Noel et le polygone accueille les visiteurs perdus pour leur donner quelques conseils. Vous pourrez même y acheter le mug souvenir de Cœur de ville en lumières pour le prix de 4 euros. 

N'hésitez pas à télécharger l'application cœur de ville en lumières disponible sur l'app store et sur Google Play. Elle propose un plan interactif pratique pour se repérer entre deux spectacles, des making of, des affiches en réalité augmentée, un jeu permettant de  gagner des bons d'achat chez les commerçants du centre ville. le compagnon indispensable de votre soirée ! 

Il est conseillé de laisser son véhicule en périphérie et d'emprunter le tramway pour vous rendre en centre ville. Le réseau en centre ville est plutôt dense, les rotations des rames est augmentée pour assurer un meilleur confort pour les usagers. 

A noter que le centre ville est interdit à la circulation de 17h30 à 22h30 afin de faciliter la mise en place des installations techniques et l'accueil du public dans les rues, les parkings souterrains Préfecture et arc de Triomphe sont fermés.

Bonne visite et @ bientôt pour de nouvelles découvertes !