Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
MBDV - MON BLOG DE VOYAGE

MBDV - MON BLOG DE VOYAGE

Menu
04. A la découverte de Narbonne et son histoire à travers ses monuments...

04. A la découverte de Narbonne et son histoire à travers ses monuments...

Je vous propose aujourd'hui une petite visite guidée des rues du centre-ville de Narbonne pour en explorer son riche patrimoine. Plutôt que d'organiser un parcours unique, j'ai privilégié une approche historique et chronologique pour vous conduire de lieux remarquables en surprises étonantes. 

PERIODE ROMAINE 

Fondée en 118 avant JC par Domitius Ahenobarbus, la colonie de Narbo Marius se développe rapidement grace à sa situation idéale. Elle se situe sur le voie qui relie la vallée du Rhone à l'Espagne : la Voie Domitia (dont une portion est visible sur le parvis de l'hotel de ville). Le commerce de métaux précieux, d'étoffes se développe alors, assurant la richesse de cette colonie avant qu'elle ne se tourne vers la culture du vin et le négoce, à tel point que le vin de la narbonnaise va trouver des débouchés vers l'Atlantique et l'Espagne.

 

La via domitia :

Les traces des origines romaines de la villes sont visibles à plusieurs endroits notamment sur le parvis de l'hotel de ville où il y a quelques dizaines d'années, lors de travaux sur cette grande place, les ouvriers sont tombés sur des vestiges de la voie domitienne. Elle a alors été détérée en partie et mise en valeur. Il est possible de la voir, d'en observer ce vestige venu d'un autre temps.

 

Pour vous y rendre, prenez la direction centre ville. Il est possible de se garer à proximité de l'office du tourisme, autour de la cathédrale, le long des rives du canal de la robine, mais si vous souhaitez flaner, je en saurais trop vous recommander de vous garer près de la gare ou dans le prolongement du cours Mirabeau, près du Théatre de Narbonne car les parkings y sont gratuits.

Lien externes et complémentaires au blog :

Le clos de la Lombarde :

Situé près du cimetière de la ville, il s'agit d'un champs de fouilles archéologiques passionnant à découvrir.

Renseignez vous auprès de l'office du tourisme car le site n'est pas ouvert au public pendant l'année pour d'évidente raisons de protection mais seulement lors de grandes occasions telles que les journées du patrimoine.

Les visites sont organisées par les bénévoles qui font partis de l'association, ils vous feront découvrir avec une passion communicative le résultat de leurs recherches, les techniques de sondage, de fouilles et de mise en valeur des découvertes.

Vous découvrirez en détail leur travail pour mettre à jour les traces de trois grandes villas romaines. Soit les vestiges sont conservés sur place, soit ils sont envoyés au musée lapidaire de la ville ou au musée des beaux arts de la ville (les mosaiques pour des raisons évidentes de conservation).

Le musée lapidaire :

Située à proximité des Halles de Narbonne, le musée lapidaire a été installée dans les murs d'une ancienne église. Il rassemble toutes les découvertes épigraphiques retrouvées à Narbonne et dans ses alentours proches. alors en effet, cela peut paraitre un peu fouillis, les blocs étant entreposés en travées, les inscriptions ne sont pas toutes bien mises en valeur ou remises en perspective.

La visite peut paraitre accessoire. Mais je vous conseille malgré tout la visite de ce lieu, car les pierres (ou tout du moins le toit de la chapelle prend vie une fois par heure grace à un film et des animations en image de synthèse sur la période romaine. Le film est vraiment très réussi et permet de voir les blocs de pierre avec un oeil un peu plus averti.

Il existe un parking de quelques dizaines de places en surface situé à proximité ou un parking payant souterrain.

L'horreum :

Ce sont des galeries souterraines qui ont été découvertes dans les années 1930 et qui sont ouvertes en partie au public depuis 1976. Depuis le milieu des années 1990, l'accueil a été repensé, des illustrations sonores et un nouveau système d'éclairage ont été mis en place. Pour l'instant, seules deux ailes sont ouvertes. il s'agit du seul monument d'origine romaine qui peut etre visité à Narbonne.

L'horreum de Narbonne semble dater du premier siècle avant JC et est en fait un ensemble de galeries, situées à environ 5 m sous le niveau actuel des rues. Il est également composé de petites pièces souterraines qui servaient à entreproser les marchandises afin de les conserver à une température plus fraiche qu'à la surface notamment pendant l'été.

Il n'existe pas de parking à proximité car l'entrée du site se trouve dans une toute petite rue du centre ancien de la ville, privilégiez les parking les long du canal de la robine ou proche de la gare et de la médiathèque.

PERIODE MEDIEVALE ET RENAISSANCE :

Le centre ville rassemble plusieurs monuments emplématiques de cette période et notamment un immense ensemble architectural qui comprend le Palais des archevêques et la Cathédrale Saint Just et Saint Pasteur.

 

La cathédrale Saint Just et Saint Pasteur.

Commencée en 1272, elle a été stoppée net lors d'une invasion de la ville. Elle n'a par ailleurs jamais été terminée comme en témoigne la face opposée au Palais des Archevêques qui montre d'immenses murs inachevés. Il s'agit d'une des cathédrales les plus hautes de France ( 41 mètres sous la voûte).

Situé à proximité, le cloitre de la cathédrale peut etre visité gratuitement et vous permettra de profiter d'un point de vue imprenable sur l'architecture extérieure de l'édifice.

 

Belle initiative pour mettre en valeur (et en image) ce magnifique lieu.

L'hôtel de ville.

L'actuel hôtel de ville de Narbonne est situé dans le complexe architectural de l'ancien palais des Archevêques qui est composé de deux batiments principaux : le Vieux palais (d'origine romane) et le Palais Neuf (de style gothique). en superficie, il s'agit après le palais des Papes d'Avignon le second ensemble de ce type en France.

 

 

Il est surmonté de trois tours qui ont été construites aux XIII et XIV e siècle. Le donjon Gilles d'Aycelin peut etre visité. Depuis son sommet, vous bénéficierez d'un point de vue imprenable sur la ville et sur la côte méditerranéenne.

 

Pour en savoir plus sur l'architecture du Palais des archevêques, je vous recommande d'assister à la visite guidée (la liste des visites est disponible sur simple demande à l'office du tourisme de Narbonne).

J'ai eu l'occasion d'y assister lors des dernières journées du patrimoine et le guide nous a expliqué de facon simple et claire quelles ont été les différentes modifications de la facade de l'hôtel de ville au cours d'un voyage dans le temps passionnant. Un incontournable si vous vous intéressez à l'histoire de la ville !!

Le canal de la Robine et le pont des Marchands

Dirigeons nous maintenant vers les rives du Canal de la Robine, canal classé à la suite du classement du Canal du Midi au Patrimoine Mondial de l'Unesco.

Depuis ses rives, vous pourrez observer une petite partie du Pont des Marchands, une véritable singularité de la ville.

Ce pont qui reliait le quartier romain vers le quartier du bourg (ou quartier médiéval) est un axe fort dans la ville. A l'origine ce pont comportait 7 arches, mais actuellement, nous ne pouvons en distinguer qu'une seule qui enjambe le canal de la robine. Les autres arches sont  masquées par les constructions et sont parfois devenues des caves.

La vocation marchande de ce pont et du quartier perdure puisqu'il s'agit désormais d'une des principales artères commerciales de la ville.

Le canal de la Robine (été 2010, image personnelle)

Le canal de la Robine (été 2010, image personnelle)

La maison des trois nourrices.

Au terme d'une petite marche à pied dans les rues tortueuses de ce quartier médiéval, vous allez découvrir juste derrière le centre hospitalier, un petit bijou architectural de la Renaissance visible de l'extérieur et ouvert au public de facon épisodique (nuit des musées, journées du patrimoine ou dans le cadre de certaines visites guidées).

 

La maison des trois nourrices se singularise des autres facades du quartier par sa forme curieuse et par sa décoration extérieure. il s'agit d'une ancienne auberge de l'époque de la renaissance qui était très réputée. Elle dépasse de l'alignement des rues afin d'etre mise en valeur et que les voyageurs puissent la trouver facilement.

 

Il s'agissait d'un moyen de se mettre en valeur. ses fenetres présentent de belles sculptures très inspirées de cariatides, ce qui fait de cette maison, un des plus beaux témoignages de la période renaissance à Narbonne.

 

Si vous avez la chance de visiter son premier étage, vous serez surpris par sa restauration car elle a pris le parti d'etre moderne et audacieuse. Les vitraux des fenetres et les boiseries ont été restaurées dans les années 2000. 

L'église Notre Dame de Lamourguier

Elle se situe derrière les Halles de Narbonne et a perdu sa fonction première puisqu'elle était une partie d'un couvent bénédictin, dont il ne reste plus que ce bâtiment. Il a par ailleurs été transformé pour accueillir  le musée lapidaire qui rassemble toutes les traces épigraphiques recueillies à Narbonne près des remparts de la ville.

L'abbaye de Fontfroide.

A quelques kilomètres de narbonne, se trouve l'abbaye de Fontfroide. Cet ancien monastère cistercien a été racheté par une famille qui tente de le restaurer par ses propres moyens et qui y parvient plutôt bien. Elle apparait cependant indissociable de la ville de Narbonne.

Certains reportages sur la restauration du lieu sont même passés dans l'émission " Des racines et des ailes"de France3.

 

Cette visite vaut pour la qualité de la restauration et de la conservation du lieu mais également pour un massif de rosiers magnifiquement entretenu, pour son festival de l'orchidée et son festival estival de musique.

Le restaurant " la table de Fontfroide" mérite le détour et devrait satisfaire les papilles les plus exigeantes.

 

Ce lieu sert enfin de décor pour de nombreux films ou pour des séries télévisées telles que "la commanderie" qui a été récemment diffusée sur France 3.

PERIODE MODERNE ET CONTEMPORAINE.

La période moderne et contemporaine a prodondément modifié le visage de la ville de Narbonne. Nous allons revenir ensemble sur les lieux récents qui marquent de leur empreinte la ville.

 

Les Halles.

Situées en bordure du Canal de la Robine et dans le prolongement du Pont de la Liberté, les Halles de Narbonne ont été construites pour faire face à l'encombrement croissant de l'ancienne place du marché (actuelle place de l'hotel de ville) à la fin du XIX e siècle. Elles ouvrent officiellement leurs portes le 1e janvier 1901.

 

Le plan a été établi par un architecte local selon les plan de types Balthard.

En 1993-1994, les Halles ont connu une période de réhabilitation pour qu'elle corresponde à nouveaux aux normes d'hygiène et de sécurité et les rendre plus fonctionnelles.Elles rassemblent désormais 70 commerces de produits frais (légumes, poissons, viandes, fromages de la région...).

Courte vidéo qui vous permettra de découvrir l'ambiance particulière des Halles de Narbonne et quelques figures emblématiques du lieu

Les musées de la ville

Dans l'enceinte de l'ensemble architectural de l'actuel hotel de ville se trouvent plusieurs musées de la ville qui méritent le coup d'oeil.

 

Ainsi le musée d'art et d'histoire se trouve dans la partie la plus ancienne du palais et rassemble une belle collection de céramique, de mobilier mais également de dessins, de sculptures et de peintures représentative de l'art flamand, italien et francais du XVI e au XIX e siècle.

 

Ne ratez pas la partie consacrée à l'art orientaliste. Pour avoir assisté à une présentation de la collection lors d'une nuit des musées passée, conduite par le conservateur du lieu en personne, je ne peux que vous la conseiller car même si le nombre d'oeuvre est assez restreint (à cause de la taille du lieu), les oeuvres choisies sont de très belle facture et leur scénographie est réussie.

 

Dans une autre partie du Palais des Archevêques se trouve le Musée Archéologique de la ville. Il présente de magnifiques pièces représentatives de la période préhistorique à la période médiévale. Une grande partie des pièces de ces collections provient des sous sols de la ville et de ses environs. ils permettent ainsi d'avoir un témoignage sur le passé et la longue histoire de la ville en remontant à ses origines préhistoriques, puis romaines.

 

Ces musées sont accessibles depuis l'entrée principale de la mairie de la ville ou par le cloitre de la cathédrale. Je ne saurais trop vous recommander un billet combiné qui vous permettra sur une journée de visiter ces musées ainsi que l'Horreum et d'avoir accès à une séance au musée lapidaire.

La maison natale de Charles Trenet 

Parmi les illustres narbonnais d'origine, Charles Trenet est celui qui bénéficie du meilleur traitement. En effet, autour du centre ville, notamment face à la médiathèque vous pourrez découvrir de magnifiques murs peints qui mettent à l'honneur le chanteur et ses textes.

Charles Trenet a légué la maison familiale où il est né le 19 mai 1913 à la municipalité qui l'a transformée en musée. Cette maison située sur un carrefour très fréquentée, proche des voies ferrées l'a inspiré au début de sa carrière. Il y a puisé son inspiration pour écrire ses plus grands succès "douce France", "la Mer"... Grâce à une scénographie simple et aux commentaires passionnés des guides, vous reviendrez sur les traces de cet artiste talentueux, non sans découvrir quelques unes de ces excentricités.

 

La ville commémore chaque année la mémoire de ce chanteur à travers le festival Trenet qui a lieu fin aout. les rues s'animent, vivent, bougent, dansent pour le plus grand bonheur des petits comme des grands. Le programme laisse également une grande place aux artistes francophones qui montent. Un concours a lieu pour mettre en lumière les révélations sous l'illustre parrainage des plus grands noms de la chanson francaise.

 

MISE A JOUR AOUT 2011 : Après quelques semaines de fermeture, la maison natale de Charles Trenet rouvre ses portes à l'occasion du Festival Trenet 2011. Grâce à une scénographie totalement repensée par Jacques Pessis et illustrée par le dessinateur Cabu, la mairie de Narbonne mise sur la découverte (ou redécouverte) de ce lieu qui mérite le coup d'oeil.

Courte vidéo présentant le parcours et la nouvelle scénographie permettant de découvrir la maison natale de Charles Trenet

L'Espace de Liberté

L'espace de Liberté est un ensemble sportif et ludique très important. Il est entouré par de vastes pelouses, de grands parking permettant d'accueillir le public. N'hésitez pas à vous balader autour de ce bâtiment au look résolument moderne car vous y trouverez quelques oeuvres d'art contemporain.

 

 

Cet espace comporte un espace aquatique très agréable qui comprend deux piscines intérieures chauffées toute l'année à 29 degrés ainsi qu'un bassin extérieur aux dimensions olympiques qui permettent l'accueil de grandes compétitions sportives (notamment les épreuves de natation des Jeux Méditerranéens de 1993).Cet espace comporte également des pataugeoires, des tobogans pour amuser les petits et les grands. 

 

Il comporte également un espace patinoire qui était en synthétique à sa création et qui a été modifié pour accueillir de la vraie glace depuis quelques années.

12 pistes de bowling sont également accessibles pour offrir une gamme de loisirs un peu plus importante et un skate parc a été ouvert à proximité de l'espace.

L'entrée à la piscine, au bowling et à la patinoire sont payantes. Je vous renvois donc vers le site internet officiel pour plus d'informations sur les tarifs de ces différentes activités.

 

L'Espace de Liberté accueille un des meilleurs restaurants de la ville. Il s'agit des Grands Buffets. Pour 23.90 euros, les grands buffets vous offrent l'accès à un buffet à volonté de très grande qualité. Ce restaurant pésente la plus grande rotisserie de France et propose chaque jour plus de 370 plats différents dont une centaine de desserts différents. Bref, un lieu que n'aurait pas renié Gargantua.

Pour agrémenter la salle de nombreuses sculptures ou oeuvres d'art décorent le lieu. vous pouvez y aller les yeux fermés !

Ce restaurant fait la part belle aux produits de qualités trouvés dans un faible rayon autour de Narbonne pour garantir la meilleure qualité et les meilleures saveurs. Ainsi, vous pourrez y déguster des vins de petits producteurs locaux rigoureusement sélectionnés et proposés au meilleur prix ainsi que des olives lucques de la cave de l'Oulibo dont la réputation n'est plus à faire dans l'Aude.

Le Parc des Sports et de l'Amitié ou stade de l'Egassiairal

Haut lieu du sport narbonnais et antre du RCN ( Racing club Narbonnais), le parc des Sports et de l'Amitié ou stade de l'Egassiairal est ouvert depuis 1976 mais a été agrandi et rénové en 1992. Il permet d'accueillir de grandes compétitions de rugby à 15 ou à 13 avec une capacité d'accueil maximale de près de 11000 spectateurs.