Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBDV - MON BLOG DE VOYAGE

MBDV - MON BLOG DE VOYAGE

Menu
Le stade olympique Lluis Companys de Barcelone

Le stade olympique Lluis Companys de Barcelone

La colline de Montjuic fait systématiquement partie de nos lieux incontournables depuis notre première visite à Barcelone. Un peu à l'écart du centre ville, de nombreux endroits pour se garer, bien connecté aux transports en commun par le bus et le funiculaire et enfin de nombreux lieux d'intérêt à portée de main, Montjuic a tout pour charmer les voyageurs de passage.

Comment ne pas être séduit par l'incroyable point de vue offert depuis le Castell sur la façade maritime et sur la ville, par ces incroyables jardins formidablement bien entretenus sur les pentes de la colline et par ces monuments incontournables (le chateau, la fondation Miro, entre autres) ? 

Nous allons nous intéresser aujourd'hui à l'histoire de cette colline, aux différentes transformations qu'elle a connu et surtout à son anneau olympique, trace structurante laissée en héritage des Jeux Olympiques d'été en 1992 à Barcelone. Parmi tous ces aménagements spectaculaires, on retrouve le Stade Olympique qui accueille quelques équipes sportives de la ville entre ses murs mais également de grands spectacles et concerts qui attirent la foule des grands soirs. 

En escale d'un soir durant leur tournée mondiale, le groupe U2 a posé ses valises le 18 juillet 2017 dans ce stade mythique pour emporter plus de 60000 spectateurs dans un tourbillon de musique et de lumière. Une occasion idéale pour évoquer l'incroyable destin de ce stade et cette zone qui a vu battre le coeur de l'olympisme !

L'entrée principale du stade donnant sur l'avenue (octobre 2015, image personnelle)

L'entrée principale du stade donnant sur l'avenue (octobre 2015, image personnelle)

L'histoire d'un lieu mythique

La colline de Montjuic doit très probablement son nom à la présence d'un cimetière juif datant du Moyen-Age. Elle a longtemps été boudée par les barcelonais car rattachée à de très douloureux souvenirs qui ont émaillé l'histoire de la ville et de la Catalogne. Il faut attendre le début du XX e siècle et l'exposition universelle de 1929 pour que les habitants s'approprient ce lieu.

Ce n'est pas la première fois que la ville accueille une exposition universelle. Ce fut déjà le cas en 1888 et cette manifestation avait largement contribué à aménager le Parc de la Ciutadella. Cette deuxième exposition a attiré plus de 5 millions de visiteurs entre le mois de mai 1929 et janvier 1930. Les pavillons représentant les 29 pays participants étaient répartis sur 129 hectares de la place d'Espagne à la colline de Montjuic. 

De nombreux jardins sont aménagés et les nouveaux bâtiments édifiés pour l'occasion affirment l'arrivée en Espagne de nouveaux courants artistiques d'avant-garde. Il est encore possible de découvrir des vestiges de cette exposition tels que :

- le palais national et ses projecteurs surpuissants lui conférant cette aura si particulière à la nuit tombée

- les fontaines magiques de Montjuic, une merveille d'ingénieurie hydraulique qui continue d'émerveiller les touristes

- le poble espagnol : quartier qui reconstitue les différents modes de vies des provinces espagnoles, permettant ainsi de découvrir les merveilles de l'Espagne en quelques heures. 

et enfin le stade Olympique qui impressionne par ses dimensions. 

Le stade olympique de Barcelone depuis l'anneau olympique (octobre 2015, image personnelle)

Le stade olympique de Barcelone depuis l'anneau olympique (octobre 2015, image personnelle)

Une pièce maîtresse des Jeux Olympiques de 1992

Le stade De Montjuic a alors accueilli de nombreux évênements sportifs dont les Jeux Méditerranéens de 1955 mais il tombe peu à peu dans l'oubli, son entretien laisse à désirer. Sa nouvelle vie doit énormément à l'organisation des Jeux Olympiques d'été 1992. Il devient alors la pierre angulaire du projet et connait une véritable cure de jouvence. Sa façade monumentale extérieure est conservée mais le reste du stade est déconstruit pour être modernisé.

Sa capacité est portée à un peu plus de 55 000 spectateurs. Le lieu est impressionnant. Son architecture, incroyablement bien pensée, permet à chaque visiteur d'avoir une vision privilégiée sur la pelouse naturelle et la piste d'athlétisme qui l'entoure. On remarque toutefois que les écrans géants ont été déplacés pour les installer désormais dans le virage opposé. On est également surpris par le mélange de classicisme avec la façade monumentale surmontée d'un quadrige en bronze et par la modernité de sa conception. 

Détails de la façade du Stade Olympique qui a traversé le temps jusqu'à nous (octobre 2015, images personnelles)
Détails de la façade du Stade Olympique qui a traversé le temps jusqu'à nous (octobre 2015, images personnelles)
Détails de la façade du Stade Olympique qui a traversé le temps jusqu'à nous (octobre 2015, images personnelles)

Détails de la façade du Stade Olympique qui a traversé le temps jusqu'à nous (octobre 2015, images personnelles)

Il est impossible d'évoquer les JO de 1992 sans rappeler cet incroyable allumage de la vasque ! La flamme olympique traversant le stade en passant entre les mains de sportifs émérites est portée sur une estrade pour y enflammer le bout d'une flèche. L'archer se concentre. Tout le monde retient son souffle. L'instant est aussi sensible que solennel. Il tire enfin, la flèche part en direction de la vasque olympique qui s'enflamme immédiatement.

Cette image mythique qui a impressionné le monde entier en prend un coup lorsqu'on se rend au stade. En effet, si la vasque est toujours là, on est surpris par sa taille modeste, rendant du coup cet exploit d'autant plus spectaculaire et admirable car réalisé devant des milliers de spectateurs et des millions de téléspectateurs aux quatre coins du monde. . L'émotion de voir ce flambeau qui a illuminé cette olympiade demeure. 

La vasque de l'Olympiade de 1992 (Octobre 2016, images personnelles)
La vasque de l'Olympiade de 1992 (Octobre 2016, images personnelles)

La vasque de l'Olympiade de 1992 (Octobre 2016, images personnelles)

Une vidéo sur les coulisses de l'allumage de la vasque Olympique de Barcelone ( source : compte youtube du Comité Olympique)

Comme je l'ai indiqué précédemment, le Stade Olympique s'inscrit dans un ensemble bien plus vaste qui fut nommé "l'anneau olympique". Cette zone a été très soigneusement aménagée grâce à de nombreux architectes qui ont oeuvré sur les équipements utilisés pendant l'olympiade de 1992. Le grand parvis aménagé autour du stade crée un ensemble harmonieux. On peut ainsi facilement accéder au Palau Sant Jordi et à un certain nombre d'oeuvres d'art que je ne peux que vous conseiller de découvrir. Vous voila donc partis pour une balade architecturale d'environ une heure et demie, moins oppressé par la foule des touristes que dans le centre de Barcelone.

Quelques instantanés de l'anneau olympique (Octobre 2016, images personnelles)
Quelques instantanés de l'anneau olympique (Octobre 2016, images personnelles)
Quelques instantanés de l'anneau olympique (Octobre 2016, images personnelles)

Quelques instantanés de l'anneau olympique (Octobre 2016, images personnelles)

A proximité du stade, on retrouve de très nombreux terrains de sport pour les épreuves se déroulant indoor ou en plein air.

Il apparaît difficile de ne pas être émerveillé devant la piscine olympique Bernat Picornell qui se trouve à côté de l'institut d'éducation physique de Catalogne designé par Ricardo Boffil. Le bâtiment reconnaissable à ses formes classiques, ses colonnes et ses frises s'inscrit parfaitement dans l'oeuvre globale de l'architecte.

Le Palau Sant Jordi conçu par l'architecte japonais Arata Isozaki présente une capacité équivalente à Bercyet a accueilli de nombreuses épreuves de sport collectif, de gymnastique... De par sa modularité d'une incroyable flexibilité, ce lieu est devenu un équipement culturel et sportif majeur de la ville de Barcelone.

L'extérieur du Palau Sant Jordi qui accueille désormais de grands spectacles d'artistes internationaux (octobre 2016, images personnelles)
L'extérieur du Palau Sant Jordi qui accueille désormais de grands spectacles d'artistes internationaux (octobre 2016, images personnelles)

L'extérieur du Palau Sant Jordi qui accueille désormais de grands spectacles d'artistes internationaux (octobre 2016, images personnelles)

Evoquons enfin l'immense tour de télécommunication conçu par l'architecte valencien Santiago Calatrava. D'une hauteur de 136 mètres, cette tour en acier a relayé les images de centaines d'heures d'épreuves pour les envoyer aux quatre coins du globe. Sa forme inclinée et tout à fait atypique en fait un monument incontournable de votre visite de la colline de Montjuic.

Autre clin d'oeil et hommage au travail de Gaudi, l'architecte a utilisé la technique du trencadis pour en recouvrir une partie de la tour.

Plus étonnant, cette tour ne sert pas qu'à transmettre des images, elle sert également de cadran solaire. Ce n'est pas évident sur la photo ci dessous car la série de photos a été principalement réalisée en octobre à la tombée de la nuit, ceci expliquant les couleurs un peu ternes. Tentez l'expérience en journée, c'est très spectaculaire !

La tour de télécommunications qui a servi à retransmettre dans le monde entier les images des JO 1992 (octobre 2015, image personnelle)

La tour de télécommunications qui a servi à retransmettre dans le monde entier les images des JO 1992 (octobre 2015, image personnelle)

Pour en savoir plus sur les Jeux Olympiques de 1992 à Barcelone

Pour compléter votre visite, je vous recommande de vous rendre au musée Olympique Juan Antonio Samaranch qui se trouve tout près du Stade Olympique en redescendant l'avenue en direction de la Fondation Miro. L'entrée n'est pas très chère (gratuite, si vous possédez la BCN Card), les collections présentées sont assez importantes, la scénographie est soignée. Une zone de jeu est accessible durant la visite pour que l'on puisse se glisser dans la peau d'un athlète.Le sujet peut paraître pointu, mais ce n'est qu'une apparence, vous y passerez un excellent moment. 

Vous pouvez vous renseigner à l'accueil du musée, des visites de l'anneau olympique, du stade sont régulièrement proposées. Ce musée fera l'objet d'un prochain article...

Best of de la cérémonie d'ouverture de ces jeux (source : compte youtube du comité olympique)

Retrouver l'esprit du lieu en dehors des manifestations sportives et culturelles?

Il ne vous a pas échappé que j'ai qualifié ce stade de "Stade olympique". Or, il a changé de nom  en 2001 pour rendre hommage à une grande figure de la ville : Lluis Companys. Il s'agissait d'un président de la Généralité de Catalogne qui a été tué par les franquistes en 1940. C'est très symbolique lorsqu'on sait que ces derniers avaient transformé le Castell de Montjuic en place forte pour mieux contrôler et bombarder la ville si nécessaire. Si le Castell est ouvert désormais aux visites publiques, le souvenir pour les barcelonais est encore très vivace et entretenu par la présence de plusieurs canons ayant en joue le port et la ville. 

En dehors des manifestations sportives et culturelles, le stade est accessible à la visite, gratuitement. De 10h à 20h en haute saison et de 10h à 18h, le reste de l'année. Ne vous attendez toutefois pas à en visiter toutes les entrailles. le monument garde ses mystères. Vous accèderez à la couronne centrale du stade sur une cinquantaine de mètres. Juste avant de sortir du stade, vous pouvez passer à la boutique si vous souhaitez repartir avec un petit souvenir ou étancher votre soif.

La pelouse et les tribunes du stade Olympique de Barcelone (octobre 2017, images personnelles)
La pelouse et les tribunes du stade Olympique de Barcelone (octobre 2017, images personnelles)
La pelouse et les tribunes du stade Olympique de Barcelone (octobre 2017, images personnelles)

La pelouse et les tribunes du stade Olympique de Barcelone (octobre 2017, images personnelles)

Informations pratiques

Situé sur la colline de Montjuic, le stade se trouve 52 avinguda del Estadi (avenue du stade). C'est dire si on ne peut pas le rater. Face à l'entrée, de l'autre côté de l'avenue, vous pourrez admirer cette magnifique sculpture de l'artiste coréen Dae Chul Kang pour rendre hommage à l'athlète de la même nationalité qui a remporté le marathon olympique de 1992. 

Le stade olympique Lluis Companys de Barcelone

Comment se rendre au stade ? Chemins plus ou moins buissonniers...

Situé sur la colline de Montjuic, le stade se trouve 52 avinguda del Estadi (avenue du stade). C'est dire si on ne peut pas le rater. Le stade et la colline de Montjuic sont facilement accessibles grâce à de nombreux moyens de transport qui la desservent.

Commençons par la voiture. En temps normal la colline et les abords du stade sont accessibles en voiture. Toutefois, lors de manifestations sportives, culturelles, la circulation peut être coupée ou déroutée. Si les parkings qui se trouvent aux abords du stade ne sont pas ouverts ou déjà complets, pas de panique, de grandes avenues permettent aux automobilistes de se garer à proximité. En dernier recours, grimpez davantage sur la colline de Montjuic en direction du château, vous trouverez  de nombreuses aires de parking gratuites. Il vous faudra marcher un peu plus, mais cela en vaut la peine !

En métro, je vous conseille de vous arrêter à l'arrêt Pl Espanya desservi par les lignes  1,3 et 8 puis de prendre une connexion avec un bus qui vous amènera au stade (voir ci dessous). Si vous préférez poursuivre votre trajet à pied, vous pouvez remonter l'avenue qui vous conduit au Palau Nacional qui abrite les collections du Musées des arts de Catalogne, vous le contournez puis vous traversez les jardins de Joan Maragall pour arriver à l'avenue du stade. La balade est d'autant plus agréable par beau temps que de nombreux escalators vous facilitent les passages pentus. 

Vous pouvez également vous arrêter à l'arrêt de métro Parra Lel desservis par les lignes 2 et 3. Votre billet vous donne accès en correspondance au Funiculaire. Les rotations sont assez rapides (un départ toutes les 10 minutes) et cela vous permet d'arriver en face de la piscine municipale de Montjuic. En vous dirigeant sur votre gauche et en remontant l'avenue Miramar, vous passerez devant la Fondation Miro et ses impressionnantes collections puis lorsque vous aurez le Stade Olympique en vue, vous passerez devant le musée de l'olympisme, un musée très sympathique, qui rend hommage aux sports, aux grands athlètes et bien évidemment aux jeux de 1992 qui ont fortement marqué la ville. Cette alternative est notre préférée car vraiment atypique. 

En bus, comme je l'ai précisé ci dessus, vous pouvez prendre votre correspondance à la sortie du métro place d'Espagne pour descendre à l'arrêt Stade Olympique en empruntant les lignes 55, 13 et surtout la 150 qui vous conduit jusqu'au château de Montjuic. Notre ligne préférée car rapide et car son terminus vous permet d'accéder à un point de vue spectaculaire sur le port de Barcelone mais aussi sur toute l'étendue de la ville). Cette ligne constitue en outre une belle alternative au téléphérique qui relie le Funiculaire de Montjuic au Château et qui peut s'avérer cher pour les familles nombreuses. 

Pour être complet sur le sujet, je n'oublie pas les bus touristiques qui normalement desservent le stade et bien évidemment le réseau de taxis qui est renforcé les soirs de manifestation au Palau Sant Jordi ou au Stade Olympique. 

 

Nous voici arrivés au terme de cette visite guidée de l'anneau olympique et du Stade Lluis Companys, j'espère que cet article vous donnera envie de visiter ce quartier de Barcelone emplit de nostalgie olympique mais de première nécessité si vous souhaitez faire une parenthèse loin de l'agitation du centre ville de Barcelone. N'hésitez pas à réagir à l'article en postant un petit message ou en partageant votre expérience.

Un petit indice pour vous mettre sur la piste du prochain article

Un petit indice pour vous mettre sur la piste du prochain article

Bonne visite et à bientôt pour de nouvelles découvertes en musique !!