Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MBDV - MON BLOG DE VOYAGE

MBDV - MON BLOG DE VOYAGE

Menu
Palais de l'Elysée : sous les ors de la République

Palais de l'Elysée : sous les ors de la République

Triste nouvelle aujourd'hui, mais il ne vous a pas échappé que Mon Blog de Voyage n'a pas été qualifié pour le second tour des élections présidentielles en cette année 2017. C'est pourquoi j'ai décidé de poursuivre ma carrière de dénicheur de lieux d'intérêt. Mais retrouvons le sourire, aujourd'hui est un jour spécial ! Nous allons passer aujourd'hui le cap symbolique du 100e article et à évènement exceptionnel, lieu exceptionnel !! Pour faire écho à l'actualité, j'ai fouillé les archives photos de ma période parisienne pour vous emmener dans un lieu habituellement inaccessible : les couloirs du Palais de l'Elysée.

J'avais déjà consacré un article il y a déjà cinq ans aux magnifiques jardins de l'Elysée, mais cette fois-ci, je vous propose de revivre la visite organisée lors des journées du patrimoine 2012 pour entrer dans les coulisses de ce lieu si secret et si fascinant. 

La cour du Palais de l'Elysée, la partie la plus connue par le grand public (septembre 2012, image personnelle)

La cour du Palais de l'Elysée, la partie la plus connue par le grand public (septembre 2012, image personnelle)

Une visite qui se cogite et se mérite...

Lors de mes deux années passées en région parisienne, j'ai eu la possibilité d'assouvir le rêve de tout professeur d'histoire-géographie en saisissant l'opportunité de pousser les portes de quelques-uns des lieux de pouvoir parmi les plus prestigieux. L'occasion était idéale pour faire le plein de photos inédites et d'anecdotes marquantes pour rendre mes cours et explications sur la constitution, la république française un peu plus vivants pour mes élèves. 

En septembre 2011, j'avais pu profiter des journées du patrimoine pour visiter l'hémicycle de l'Assemblée Nationale. Une visite incroyable dans ce lieu hautement symbolique de la République qui m'a donné envie de découvrir de l'intérieur d'autres hauts lieux de pouvoir. Forcément la tentation de de pouvoir découvrir le Palais de l'Elysée était grande. Un an plus tard, lors des journées du patrimoine suivantes, l'occasion s'est présentée ! 

L'Assemblée Nationale lors des journées du patrimoine 2011 (images personnelles, septembre 2011)
L'Assemblée Nationale lors des journées du patrimoine 2011 (images personnelles, septembre 2011)

L'Assemblée Nationale lors des journées du patrimoine 2011 (images personnelles, septembre 2011)

Comme je l'avais indiqué précédemment, visiter le Palais de l'Elysée, cela se mérite. Tombé du lit aux aurores, nous voici dans l'un des premiers métro du matin pour arriver le plus tôt possible devant la grille du Coq, point d'entrée et de contrôle préalable à la visite. Cela nous a permis de profiter des fraîcheurs et premières lueurs matinales dans les jardins à l'anglaise.

Nous allons reprendre notre précédente visite des jardins de l'Elysée au jardin japonais aménagé par Jacques Chirac lors de sa présidence. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il règne dans les jardins, en cette journée portes ouvertes au grand public, une atmosphère particulière.

Métissage d'influences françaises, anglaises et asiatique dans cet espace souhaité par le président Jacques Chirac (septembre 2012, images personnelles)
Métissage d'influences françaises, anglaises et asiatique dans cet espace souhaité par le président Jacques Chirac (septembre 2012, images personnelles)

Métissage d'influences françaises, anglaises et asiatique dans cet espace souhaité par le président Jacques Chirac (septembre 2012, images personnelles)

Un peu d'histoire avant d'entrer...

Chaque pièce que nous allons traverser raconte un fragment de l'histoire tumultueuse de ce palais devenu résidence officielle des chefs de l'état français depuis le président Mac Mahon en 1874.

Construit entre 1718 et 1722 par l'architecte Armand Claude Mollet pour le comte d'Evreux, le Palais de l'Elysée a été, dans un premier temps, lié à la monarchie absolue puisque Louis XV a offert ce palais à la marquise de Pompadour. Il est vendu en 1773 avant d'être cédé à Louis XVI en 1786. La duchesse de Bourbon le rachète mais la révolution passe par là et l'hôtel particulier change à plusieurs reprises de fonction.

Le lieu est marqué par la famille Howyn qui le rachète à la duchesse de Bourbon pour en transformer le rez de chaussée en salle de bal. Le lieu voit passer les figures les plus illustres qui vont façonner le lieu : le Maréchal de France Joachim Murat qui le restaure, Napoléon I e et Joséphine y ont séjourné, puis c'est au tour de Louis Napoléon Bonaparte qui l'a occupé de 1848 à 1852, avant de l'abandonner a profit du château des tuileries lorsqu'il devient l' empereur Napoléon III sous le second Empire. 

Sous la présidence de Mac Mahon en 1874, le Palais de l'Elysée devient la résidence du président de la République et continue de l'être...

Entrer à l'Elysée c'est plusieurs siècles d'histoire de France

La foule déjà compacte des visiteurs crée une file d'attente pour pouvoir entrer dans le salon d'argent au bout de l'aile est. C'est ici que Napoléon I e a signé son acte d'abdication après sa défaite à Waterloo. Les couleurs de la pièce sont claires et réhaussées par des éclats dorés et argentés.

Le salon d'argent (septembre 2012, image personnelle)

Le salon d'argent (septembre 2012, image personnelle)

Puis, nous empruntons un couloir à la décoration résolument moderne et qui nous conduit à la salle à manger aménagée sous Georges Pompidou. Elle demeure la seule trace de son passage dans le Palais de l'Elysée. Son goût pour l'art contemporain se déploie aussi bien dans la décoration, le mobilier que dans les oeuvres présentées. Ce salon porte le nom de Paulin en hommage à Pierre Paulin, célèbre designer qui a conçu le mobilier présenté dans la pièce. On remarquera l'incroyable plafond composé d'aluminium, de tiges en verre qui éclaire les 22 modules en polyester habillant les cloisons de la pièce. 

La salle à manger Paulin, une pièce de musée très peu utilisée (septembre 2012, images personnelles)
La salle à manger Paulin, une pièce de musée très peu utilisée (septembre 2012, images personnelles)
La salle à manger Paulin, une pièce de musée très peu utilisée (septembre 2012, images personnelles)

La salle à manger Paulin, une pièce de musée très peu utilisée (septembre 2012, images personnelles)

Nous nous dirigeons ensuite vers la Bibliothèque, vestige des appartements de Napoléon III. On remarque sa forme atypique et on s'étonne de se trouver dans cette pièce qui a servi de bureaux aux présidents de la III e république. Pierre Paulin avait transformé cette pièce en fumoir sous Georges Pompidou mais lors de la présidence de Valéry Giscard d'Estaing, Il restaure son état et sa fonction de bibliothèque. les plus observateurs y reconnaîtront probablement le fond des photos officielles de Charles De Gaulle, de François Mitterrand et plus récemment de Nicolas Sarkozy. 

La bilbiothèque (septembre 2012, images personnelles)
La bilbiothèque (septembre 2012, images personnelles)
La bilbiothèque (septembre 2012, images personnelles)
La bilbiothèque (septembre 2012, images personnelles)

La bilbiothèque (septembre 2012, images personnelles)

Nous poursuivons notre chemin vers le Salon des Fougères, reconnaissable par la présence de nombreux motifs végétaux sur les tapisseries qui ornent les murs. Lors de notre passage, nous avons appris qu'il s'agissait du bureau de la première dame. A ce moment là, rien ne laissait présager les péripéties qui ont émaillées le début du quinquennat de François Hollande...

Le Salon des Fougères ( septembre 2012, images personnelles).
Le Salon des Fougères ( septembre 2012, images personnelles).
Le Salon des Fougères ( septembre 2012, images personnelles).

Le Salon des Fougères ( septembre 2012, images personnelles).

Après un rapide passage à l'extérieur, sur la terrasse, nous pouvons admirer une magnifique sculpture qui représente un olivier. Le temps que les visiteurs précédents puissent entrer dans la prochaine pièce, nous avons tout le temps d'humer l'air frais du matin et de voir se constituer une file d'attente impressionnante serpentant entre les massifs de fleurs. 

Les jardins vus depuis la terrasse du Palais (septembre 2012, images personnelles)
Les jardins vus depuis la terrasse du Palais (septembre 2012, images personnelles)
Les jardins vus depuis la terrasse du Palais (septembre 2012, images personnelles)
Les jardins vus depuis la terrasse du Palais (septembre 2012, images personnelles)

Les jardins vus depuis la terrasse du Palais (septembre 2012, images personnelles)

Puis c'est au tour de la pièce la plus impressionnante du Palais : la salle des fêtes !! Dorures, lustres en cristal, tentures de velours rouge ! La République, dans tout son faste, se déploie sous nos yeux. Hasard du calendrier, les tables étaient dressées pour accueillir les sportifs médaillés quelques semaines auparavant lors des jeux olympiques de Londres.

Cette immense salle de réception, devenue le lieu de rassemblement des plus prestigieuses réceptions organisées par l'Etat, présente un service de table impressionnant. Nous pouvons également admirer de magnifiques moules utilisés dans les cuisines de l'Elysée lors des grandes réceptions. Les cuivres magnifiquement lustrés scintillent sur les nappes d'un blanc immaculé.

La salles des fêtes, la pièce la plus impressionnante de l'Elysée ( septembre 2012, images personnelles)
La salles des fêtes, la pièce la plus impressionnante de l'Elysée ( septembre 2012, images personnelles)
La salles des fêtes, la pièce la plus impressionnante de l'Elysée ( septembre 2012, images personnelles)
La salles des fêtes, la pièce la plus impressionnante de l'Elysée ( septembre 2012, images personnelles)
La salles des fêtes, la pièce la plus impressionnante de l'Elysée ( septembre 2012, images personnelles)
La salles des fêtes, la pièce la plus impressionnante de l'Elysée ( septembre 2012, images personnelles)

La salles des fêtes, la pièce la plus impressionnante de l'Elysée ( septembre 2012, images personnelles)

Le circuit de visite permet de découvrir dans le prolongement de la salle des fêtes, le jardin d'hiver et le salon Napoléon dont l'espace était occupé par différentes expositions (notamment de menus proposés aux hôtes de marques de l'Elysée ou d'ustensiles de cuisine). Nous traversons ensuite une enfilade de petits salons qui accueillent différentes réunions ou réceptions en petit comité. 

Exposition de menus et d'ustensiles de cuisine ayant servis à l'Elysée en de grandes occasions (septembre 2012, images personnelles)
Exposition de menus et d'ustensiles de cuisine ayant servis à l'Elysée en de grandes occasions (septembre 2012, images personnelles)
Exposition de menus et d'ustensiles de cuisine ayant servis à l'Elysée en de grandes occasions (septembre 2012, images personnelles)

Exposition de menus et d'ustensiles de cuisine ayant servis à l'Elysée en de grandes occasions (septembre 2012, images personnelles)

Autre temps fort de la visite, le passage par le salon Murat. C'est là que sont prises les grandes décisions qui influencent l'avenir de notre pays. C'est en effet à cet endroit que se tient tous les mercredi le conseil des ministres.Viennent ensuite une succession de salons qui accueillent les réception de personnalités officielles ou d'homologues étrangers. 

La table du conseil des ministres (septembre 2012, images personnelles)
La table du conseil des ministres (septembre 2012, images personnelles)

La table du conseil des ministres (septembre 2012, images personnelles)

Quelques instantanés des petits salons de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)
Quelques instantanés des petits salons de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)
Quelques instantanés des petits salons de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)
Quelques instantanés des petits salons de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)
Quelques instantanés des petits salons de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)
Quelques instantanés des petits salons de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)
Quelques instantanés des petits salons de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)
Quelques instantanés des petits salons de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)

Quelques instantanés des petits salons de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)

Nous accédons au vestibule d'entrée qui donne sur la cour opposée au jardin à l'anglaise. Une sculpture de marbre et de métal orne l'entrée depuis la présidence de François Mitterrand qui a commandé en 1984 cette oeuvre au sculpteur Arman pour symboliser la République. Elle est composée de 200 drapeaux de marbre blanc à hampe de bronze. 

Face à nous, un impressionnant escalier recouvert d'un tapis rouge permet d'accéder à l'étage. En l'empruntant, notre regard se porte immédiatement sur les balustrades : des feuilles de palmier dorées à l'or fin, tellement précieuses, qu'elles sont protégées par une structure en plexiglas permettant d'en observer les moindres détails tout en la protégeant contre les ravages du temps et du public. 

Le vestibule d'honneur donnant sur l'escalier Murat et au premier étage du Palais (septembre 2012, images personnelles)
Le vestibule d'honneur donnant sur l'escalier Murat et au premier étage du Palais (septembre 2012, images personnelles)

Le vestibule d'honneur donnant sur l'escalier Murat et au premier étage du Palais (septembre 2012, images personnelles)

En haut de cet escalier nous accédons à deux antichambres dont une est ornée par les portraits des anciens présidents de la République qui ont vécus entre ces murs, la seconde est un salon d'attente qui permet de faire patienter les hôtes juste avant d'accéder au bureau du président. 

Les deux antichambres au premier étage du Palais (septembre 2012, images personnelles)
Les deux antichambres au premier étage du Palais (septembre 2012, images personnelles)
Les deux antichambres au premier étage du Palais (septembre 2012, images personnelles)
Les deux antichambres au premier étage du Palais (septembre 2012, images personnelles)
Les deux antichambres au premier étage du Palais (septembre 2012, images personnelles)

Les deux antichambres au premier étage du Palais (septembre 2012, images personnelles)

Point d'orgue de la visite, et j'ai encore du mal à le réaliser, mais oui, nous avons pu entrer dans le bureau du président. Observer les meubles anciens et précieux de cette pièce qui a vu passer tant de  présidents, de personnalité et où tant de décisions ont été prises pour la France, l'Europe et le monde. On ne peut rentrer que par petits groupes, on en prend plein les mirettes, on mitraille de photos le moindre recoin du bureau soigneusement rangé et protégé par le service de sécurité de l'Elysée. 

Point d'orgue de la visite, le bureau du président ! (septembre 2012, images personnelles)
Point d'orgue de la visite, le bureau du président ! (septembre 2012, images personnelles)

Point d'orgue de la visite, le bureau du président ! (septembre 2012, images personnelles)

Encore quelques instant passés dans le Palais de l'Elysée et il nous faut redescendre au rez de chaussée pour rejoindre le vestibule. Aucun secret défense ne nous aura été bien évidemment révélé pendant la visite mais nous en ressortons avec la satisfaction de mieux comprendre le rôle du lieu dans nos institutions et dans la représentation de la France en Europe et dans le monde. 

Le salon des tapisseries est une des dernières pièces que nous avons visité. Un peu sonné par toutes ces décorations et objets que nous venions de voir, je dois bien avouer que nous n'avons pas apprécié à sa juste valeur ce lieu de passage majeur par lequel transite tous les invités au Palais ou les ministres juste avant de rejoindre le salon Murat. On peut malgré tout distinguer sur la photo les tapisseries commandées par Félix Faure sous la III e république pour raconter l'histoire de Scipion. La pièce a été entièrement restaurée en 1991.

Derniers coups d'oeil au Palais de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)
Derniers coups d'oeil au Palais de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)
Derniers coups d'oeil au Palais de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)

Derniers coups d'oeil au Palais de l'Elysée (septembre 2012, images personnelles)

Nous accédons à la cour qui est remplie de visiteurs encore ébahis d'avoir visité ce lieu incroyable. Nous avons pu être pris en photo par des élèves d'une école de photographie qui nous ont tiré le portrait devant l'entrée pour immortaliser cette visite hors du commun. Nous avons pu approcher quelques véhicules officiels de la présidence de la république garés dans la cours et soigneusement briquées. La visite s'achève. Il est temps de quitter le Palais de l'Elysée au terme d'une visite marathon qui nous a conduit de surprises en surprises et d'émerveillement en émerveillement. 

Derniers instants passés dans la cour d'honneur de l'Elysée avant de sortir par le 55 rue du Faubourg St Honoré (septembre 2012, images personnelles)
Derniers instants passés dans la cour d'honneur de l'Elysée avant de sortir par le 55 rue du Faubourg St Honoré (septembre 2012, images personnelles)
Derniers instants passés dans la cour d'honneur de l'Elysée avant de sortir par le 55 rue du Faubourg St Honoré (septembre 2012, images personnelles)
Derniers instants passés dans la cour d'honneur de l'Elysée avant de sortir par le 55 rue du Faubourg St Honoré (septembre 2012, images personnelles)
Derniers instants passés dans la cour d'honneur de l'Elysée avant de sortir par le 55 rue du Faubourg St Honoré (septembre 2012, images personnelles)
Derniers instants passés dans la cour d'honneur de l'Elysée avant de sortir par le 55 rue du Faubourg St Honoré (septembre 2012, images personnelles)

Derniers instants passés dans la cour d'honneur de l'Elysée avant de sortir par le 55 rue du Faubourg St Honoré (septembre 2012, images personnelles)

Nous passons enfin la grille et la porte qui obstrue l'entrée du Palais de l'Elysée donnant sur la rue du Faubourg Saint Honoré. Porte devant laquelle on ne peut pas passer en tant que visiteur lambda puisqu'on ne peut emprunter que le trottoir situé en face pour des raisons de sécurité. 

J'espère que cette visite du palais de l'Elysée vous a intéressé et que les quelques anecdotes que nous avons pu y glaner auront retenu votre attention. Bon, il faut dire que le livret de visite vendu à l'entrée a été d'un grand secours pour rafraîchir la mémoire. 

Merci infiniment pour votre fidélité à MBDV : Mon Blog De Voyage. A bientôt pour un nouvel article portant sur un nouvelle destination qui je l'espère, vous intéressera tout autant. 

Bonne visite et à bientôt pour une 101eme découverte !!